Bienvenue chez Alde Manuce BD

Panier:

0 item(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Préparer les planches

Bien préparer ses planches avant de l’envoyer à l’éditeur


Après avoir finalisé le processus de maquettage, il est désormais temps de penser à envoyer votre BD à un ou plusieurs éditeurs. Les possibilités sont nombreuses. Cependant, il convient de respecter quelques règles afin de s’assurer que votre travail ne finira pas aux oubliettes. Voici quelques conseils qui pourront peut-être vous permettre de traverser le difficile processus de sélection de certaines maisons d’édition.

La présentation et la mise en page

Les mots d’ordre sont les suivants : clarté et sobriété. Sur la page de garde, indiquez le titre de votre album, votre nom et vos coordonnées complètes. Inutile d’envoyer une couverture tape à l’œil, l’étape du choix de la couverture se fera plus tard, et cela risque de ne pas être apprécié par la personne qui vous lira. En ce qui concerne le maquettage en lui-même : veillez à bien l’aérer. Marges et doubles interlignes sont de rigueur. En ce qui concerne le choix de la police, restez sur du classique, style Times New Roman, police 12. Les écritures fantaisistes, qui sont certes très jolies, sont à proscrire. Les éditeurs ne les apprécient pas et risquent donc d’avoir une mauvaise première impression sur votre ouvrage. N’oubliez pas de numéroter vos pages. Tous ces détails peuvent vous paraître insignifiants, malheureusement, ce sont des points souvent décisifs pour les éditeurs, notamment ceux qui reçoivent beaucoup de planches de BD, et qui doivent donc s’efforcer de trier.

La lettre d’accompagnement

Si vous le souhaitez, vous pouvez préparer une lettre d’accompagnement que vous joindrez à votre BD. Attention cependant à ne pas trop en faire : le but n’est pas de chanter vos louanges et de présenter votre ouvrage comme le prochain best-seller du siècle. Soyez sobre et concis. Présentez brièvement votre album, pour donner envie au lecteur, et mettez en avant votre expérience de dessinateur en vous présentant. Veillez aussi à ne pas tomber dans le défaitisme et à ne pas trop vous dévaloriser.

L’envoi aux éditeurs

Vous ne pouvez pas envoyer un album juste dessiné à la main aux éditeurs. A l’heure d’internet et de la technologie, les éditeurs réclament désormais des « tapuscrits » ou des formats numériques (ex : .doc, PDF) pour les dépôts en ligne. Pour connaitre les modalités d’envoi, rien de tel que de se rendre sur le site web de la maison d’édition et de vérifier. En effet, beaucoup d’éditeurs passent désormais par la voie électronique : mail ou page de dépôt. Certains refusent même désormais de lire les BD qu’ils reçoivent par la poste. Sachez cependant que si vous devez envoyer votre BD par voie postale, il convient de respecter quelques préceptes simples : essayer d’abord de sélectionner votre éditeur, renseignez-vous sur la ligne éditoriale de la maison d’édition afin de ne pas faire d’envois inutiles, qui vous imposeraient des frais d’impression supplémentaires. Ce conseil vaut également pour la voie électronique : votre album aura plus de chance d’être retenu si vous correspondez à la ligne éditoriale de la maison d’édition que vous avez ciblée. Lorsque vous envoyé une version imprimée à un éditeur, tachez de le relier et de ne pas envoyer un amas de feuilles volantes ! Envoyez même un exemplaire professionnellement imprimé, c’est l’idéal...