Bienvenue chez Alde Manuce BD

Panier:

0 item(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Les super-héros

La crise n’atteint pas les super-héros


On les annonçait morts et enterrés, mais aujourd'hui les super-héros sont bel et bien de retour. À quoi est due cette croissance fulgurante des dernières années ? Selon certains spécialistes, la crise économique serait un facteur d'explication. Nous vous proposons aujourd'hui de découvrir le monde des super-héros, qui ne s'est jamais porté aussi bien.

Qu'est ce qui explique ce retour ?

Les super-héros apparaissent dans les années 1940. Ils sont un moyen imaginaire de lutter contre la crise économique et le nazisme. Captain America ou Batman mettent leurs pouvoirs au service des autres, ils ont une morale inébranlable et sont quasiment parfaits. A partir des années 1960, on découvre chez les super-héros des faiblesses, comme chez nous tous. Ils deviennent plus humains. Spiderman est en fait Peter Parker, un jeune étudiant qui ne sait pas quoi faire de sa double identité et qui galère dans la vie. Les super-héros ont toujours des valeurs, ils veulent défendre la société mais ils se laissent parfois submerger par leurs émotions et sont soumis à la colère et à la passion, comme n'importe quel être humain. Ces faiblesses sont révélatrices d'une société en mutation. Nous nous identifions aux super-héros car comme eux, nous avons à gérer des identités multiples. Dans les années 1950, l'homme est défini par une institution, que ce soit l'école, la religion ou son rôle au travail mais à partir des années 1970, les identités sociales sont revendiquées, chacun cherche à conquérir des droits qui lui sont propres, c'est le cas pour les femmes, pour les étudiants, ou pour les écologistes par exemple. L'homme, tout comme le super-héros, devient plus complexe et sa personnalité est constituée de nombreuses facettes. Les années 1970 voient également apparaître le rejet de la science. Les super-héros n'obtiennent plus leurs pouvoirs grâce à la science mais à cause d'un accident, d'un élément qui a échappé aux scientifiques. On craint la science car on la maîtrise moins. Aujourd'hui, toutes ces revendications s'avèrent encore plus vraies, et c'est sûrement ce qui explique cet intérêt renouvelé pour les super-héros.

Les preuves de ce retour

Il vous faut désormais établir le déroulement des événements. Commencez par vous munir du plan de votre BD, qui comporte les idées principales que vous avez très certainement regroupées. Si elles ne sont pas déjà ordonnées, prenez le temps de les classer. Essayez ensuite d’établir une chronologie simple : établissez à quel moment se dérouleront les principales péripéties, afin de vous donner des marqueurs temporels. Cela va vous permettre, par la suite, de mieux répartir les petites étapes intermédiaires entre les grands événements, et d’obtenir une chronologie globalement équilibrée. Cela vous permettra également d’éviter les erreurs : ainsi, pas de risque de décrire un paysage enneigé en plein mois de mai, ou de fêter deux fois l’anniversaire de votre protagoniste la même année. Pour les récits qui s’étendent sur la durée, vous pouvez vous aider d’un calendrier.

Mettre en forme votre chronologie au propre

Certains comics étaient introuvables en France depuis des années,  et voilà qu’ils sont disponibles aujourd'hui dans les bacs de nos meilleures librairies. DC Comics propose une réédition de tous ses classiques en français et essaye de toucher un nouveau lectorat, moins sensible à l'univers des bandes dessinées. On ne peut cependant pas évoquer les comics sans penser aux films qui leurs sont associés. Depuis quelques années, les réalisateurs d'Hollywood remettent au goût du jour les comics des années 1960. Cela s'explique par un goût du vintage mais également par un retour aux sources. Le super-héros est un modèle, il vient en aide à la société. Or aujourd'hui, les fondamentaux et les valeurs des sociétés occidentales sont questionnés et remis en question. Le super-héros est là pour montrer que tout ira bien et qu'il est présent pour assurer la pérennité de la société. Les films n'hésitent donc pas à mettre en avant des valeurs fortes comme la solidarité, l'entraide ou le partage, valeurs qui font parfois défaut aujourd'hui.